Une sortie du Royaume-Uni de l'Union européenne serait «une mauvaise solution qui tue l'Europe», estime Xavier Bettel.«Certains peuvent y voir un intérêt pour la place financière mais c'est une réflexion de court terme».La rencontre avec David Cameron a été l'occasion de répéter la position luxembourgeoise: il faut faire le maximum pour garder Londres dans l'UE «mais sans brader nos valeurs».

Le thème de ce 46e Forum économique mondial était les nouvelles technologies. «J'ai été remercié pour le rôle qu'a joué le Luxembourg lors de sa présidence de l'UE dans l'avancée du dossier ,data protection‘».

Le Premier ministre a ainsi été invité à participer à un panel sur la régulation dans l'IT.

Une discussion à laquelle participait également le ministre canadien de l'Innovation, Navdeep Bains. Comme d'autres élus européens, Xavier Bettel a rencontré son homologue britannique David Cameron afin de préparer le Conseil européen du 18 février prochain qui sera largement consacré aux négociations entre Londres et Bruxelles pour éviter ce Brexit.

Diese Webseite nutzt Cookies zur analytischen Datenverwertung und um Werbeanzeigen zu schalten.

Informationen dazu finden Sie in unserer Cookie-Richtlinie.

Nach Ablauf eines Jahres werden wir Sie erneut auf diese Richtlinien hinweisen.

Pour affirmer cela, le Premier ministre se fonde sur les retours positifs de sa première participation l'an passé et sur sa visibilité accrue.

«L’année dernière, c’est moi qui était demandeur, cette année ce sont mes interlocuteurs qui ont été à l’initiative de la plupart des rendez-vous», souligne-t-il.

«J'ai revu certaines entreprises avec qui nous avions déjà discuté des projets l'an passé et j'ai pu constater que ces projets avancent».